top of page

Le Photovoltaïque : focus sur cette énergie renouvelable et les mesures de sécurité incendie

L'énergie solaire prend une importance croissante en France, ce qui permet de développer les énergies décarbonées et réduire notre dépendance aux combustibles fossiles. Dans cet article, nous nous intéressons aux installations solaires avec un point d’attention particulier sur les panneaux photovoltaïques et les défis que ces équipements relèvent, notamment d’un point de vue de la sécurité incendie.


I - Quelles sont les installations solaires existantes et comment fonctionnent elles ?


Les installations solaires :


Il existe différents types d’équipements utilisant l’énergie solaire.

Les plus connus, les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité qui est ensuite injectée sur le réseau électrique ou utilisée directement par le détenteur des panneaux lui permettant ainsi de réduire sa dépendance vis-à-vis du réseau électrique de la ville.

Les panneaux solaires thermiques quant à eux sont utilisés uniquement pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS) et/ou de chauffage. Ils captent le rayonnement solaire pour réchauffer un fluide caloporteur dont la chaleur est ensuite transmise au système de chauffage et/ou d’ECS.

Enfin, les panneaux mixtes combinent les deux technologies produisant à la fois de l’électricité et récupérant la chaleur provenant du rayonnement solaire pour produire de l’eau chaude et/ou alimenter le bâtiment en chauffage.



Les régimes de consommation de l’électricité produite à partir de l’énergie solaire :


L’électricité produite par les panneaux solaires peut être exploitée selon différentes options :

  • revente totale : la totalité de l’électricité produite est injectée dans le réseau d’électricité et vendue au fournisseur d’électricité. Cela permet au propriétaire de contribuer activement à la production d'énergie renouvelable tout en générant un revenu.

  • autoconsommation individuelle : l’électricité produite est directement utilisée par le propriétaire des panneaux pour couvrir ses besoins en énergie. Tout surplus d'électricité non consommé est perdu ou peut être stocké dans des batteries pour une utilisation ultérieure.

  • autoconsommation avec revente partielle : cette option est un mixte des deux précédentes. Le propriétaire consomme d’abord l’électricité produite selon ses besoins et tout excédent est revendu au réseau électrique, mais à un tarif moins avantageux que dans le cas de la revente totale. Cette approche permet au propriétaire de maximiser son autoconsommation tout en générant un revenu supplémentaire grâce à la vente de l'excédent et d’éviter la perte d’énergie.

  • autoconsommation collective : l’électricité produite par l’installation photovoltaïque peut être en partie autoconsommée et d’autre part raccordée au réseau électrique. Pour la part d’électricité injectée dans le réseau, les copropriétaires des panneaux photovoltaïques bénéficient de l’équivalent de l’électricité produite par l’installation et ont à leur charge uniquement le prix lié à l’utilisation des réseaux électriques existants pour transporter l’électricité produite (TURPE).


Les subventions :


La mise en place d’installations solaires est coûteuse bien que rentable à moyen et long terme. De plus, les pouvoirs publics ont pour volonté d’encourager leur mise en œuvre et mettent par conséquent en place des aides pour financer les travaux parmi lesquelles : la prime à l’intégration paysagère ou encore la prime à l’autoconsommation.


A travers une étude technico-économique, Alter Watt vous aide à identifier les aides et à calculer les économies d’énergie, le retour sur investissement ainsi que le choix de la taille de l’installation. Le but étant d’optimiser au mieux le projet d’installations de panneaux solaires sur votre bâtiment, n’hésitez pas à nous solliciter !


La pose de panneaux solaires :


Les panneaux solaires peuvent être disposés de plusieurs manières :

  • sur un toit incliné, intégrés au bâti. Ils assurent dans ce cas l’étanchéité du toit, en plus de la production d’électricité. Cette disposition présente néanmoins des risques plus élevés d’infiltrations d’eau dus à des discontinuités du plan d’étanchéité et d’incendie en raison d’une mauvaise ventilation des modules et de la proximité avec des matériaux inflammables en toiture.

  • sur un toit incliné en surimposition.

  • sur un toit terrasse. Ils sont alors montés sur des châssis inclinés selon la meilleure orientation pour profiter au maximum de l’ensoleillement.




II - Focus sur les mesures de sécurité incendie des panneaux photovoltaïques :


Cadre réglementaire lié aux installations solaires photovoltaïques :


Les panneaux solaires photovoltaïques présentent des défis particuliers en termes de sécurité incendie, notamment en raison de la présence de matériaux inflammables dans leur structure et d’une production d'électricité continue.


Des dispositions réglementaires ont été prises afin de minimiser les risques d’incendie. Ces mesures concernent la sécurité électrique via les normes NF C 14-100 et NF C 15-100 ainsi que la bonne mise en œuvre de l'installation solaire, précisée dans le guide UTE C15-712-1.


Par ailleurs, des mesures spécifiques s’appliquent en fonction du type de bâtiment (ERP : Etablissement Recevant du Public, ICPE : Installation Classée Protection de l’Environnement, ERT : Etablissement Recevant des Travailleurs, …). Les ICPE par exemple, sont soumises à autorisation (arrêtés du 4/10/2010 et du 25/06/2016) ainsi qu’à enregistrement ou déclaration (arrêté du 05/02/2020).


Enfin, certaines installations solaires nécessitent l’avis du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) dont les exigences reposent sur l’avis de la Commission Centrale de Sécurité (CCS). Ces exigences sont propres à chaque SDIS et peuvent donc différer selon les départements.


Comment prévenir les risques ?


Tout d’abord, lors de l’installation, il est recommandé de choisir un procédé photovoltaïque soumis à un avis technique de la liste verte de la Commission Prévention Produit (C2P). Cette liste fournit des informations sur la performance, la durabilité et la compatibilité des composants. Elle permet également d’assurer une meilleure traçabilité des composants et des installations.


Ensuite, un installateur qualifié permet de s’assurer de la bonne installation des équipements.


Enfin, la souscription à un contrat de maintenance et d'entretien auprès de professionnels qualifiés permet de s’assurer du bon fonctionnement des composants et de leur efficacité ainsi que de prévenir les risques.

Le suivi dans le temps de la performance de l’installation peut également permettre de détecter des dysfonctionnements.


Enfin, si un incendie se produit tout de même, les sapeurs-pompiers sont formés pour intervenir sur ce type d’incendie qui nécessite une formation particulière en raison des composants présents dans les installations solaires et de la production d’électricité continue.


Conclusion :


Les panneaux solaires sont un moyen de production d’énergie respectueux de l’environnement qui permet de diminuer les coûts d’électricité. L’amélioration de la connaissance et de la maîtrise des installations photovoltaïques permet aujourd’hui de diminuer les risques d'incendies, assurant ainsi une utilisation plus sûre et efficace de cette énergie renouvelable.


Sources :


[1] PhotoVoltaïque.info. (Page consultée le 20/09/2023). Sécurité incendie et photovoltaïque., [En ligne]. https://www.photovoltaique.info/fr/realiser-une-installation/regles-conception-mise-en-oeuvre/securite-incendie-et-photovoltaique/


[2] Webinaire de Hespul : Pompiers, sécurité incendie et photovoltaïque


[3] Les 5 à 7 de l’éco-construction : Photovoltaïque, comment éviter les hics ?


[4] MOOC de l’Agence Qualité Construction : Rénovation performante


54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page